Marie-Claire-rousse

Témoignage de Marie-Claire

J’ai rencontré Marie-Claire le 3 décembre à Vannes. Cette rousse de 60 ans a accepté de me parler d’elle et de la manière dont elle vivait sa rousseur. A l’image de tous les témoignages que j’ai pu recueillir, sa parole et son vécu nourriront ma réflexion dans le cadre du livre que je prépare avec le photographe Pascal Sacleux.

Votre couleur de cheveux a-t-elle eu un impact sur vos relations sociales ?

Oui je le pense. En 1973, alors que je recherchais du travail, j’ai appris par la suite, que le directeur de l’Agence d’Emploi où j’étais inscrite, était passé voir mes futurs employeurs pour leur dire qu’il avait quelqu’un qui correspondait au profil recherché mais que celle-ci était couverte de taches de rousseurs. Il semblait penser que cela pouvait avoir un impact sur leur décision d’embauche. Heureusement pour moi, cela ne les ennuyait pas et j’ai eu le poste.

Avez-vous des des souvenirs qui vous ont marqué ?

Oui ! Lorsqu’elle m’a rencontrée, ma belle-mère m’a dit : « Il va falloir que je me fasse à l’idée que j’aurai peut-être des petits enfants roux ». Sympathique, n’est-ce pas ?

Votre rousseur a-t-elle eu des conséquences sur votre construction identitaire ?

Ma coiffeuse adorait ma couleur de cheveux. Elle m’a par conséquent souvent demandé d’être son modèle pour des démonstrations. J’ai également été modèle pour une marque très connue de cosmétiques. Grâce à tout cela, j’ai enfin compris que ma différence était loin d’être négative, et j’ai su en profiter.

Quel regard portez-vous sur votre couleur de cheveux ?

Lorsque j’étais enfant, j’avais décidé qu’avec mon premier salaire, je me ferais teindre les cheveux. Heureusement, on m’a tellement fait comprendre que j’étais chanceuse de ne pas être comme tout le monde qu’évidemment, je ne l’ai jamais fait.

Pourquoi avoir participé au projet de Pascal Sacleux à Vannes ?

Le projet de Pascal est super. Il était important pour moi d’y aller. Pour une fois que l’on parlait des roux, je ne voulais pas rater cela !

Sur le même thème :

Élodie

Blogueuse 100% rousse. Bavarde sans être verbeuse, insoumise mais pas inflexible, j’exhibe ma crinière avec fierté et caractère. Amis roux et rousses, ce blog vous est entièrement dédié !

Pas de commentaire

Poster un commentaire