Savoir si mon bébé sera roux, c’est possible ?

Vous ou un membre de votre famille est roux et vous vous interrogez sur la future couleur de cheveux de votre bébé ? Quand les deux parents ont une chevelure rousse, les choses sont évidentes. Mais dans les autres cas, comment ça se passe ? Dans quelle mesure peut-on parler d’hérédité ? 

Pourquoi certains enfants sont roux… et pas d’autres ?

La couleur rousse est due à une variation du MelanoCortin 1 Receptor qu’on appelle plus communément MC1R. Ce gène, situé sur le chromosome 16, est responsable de la couleur de nos cheveux, de nos poils et de nos yeux. Ce gène code en effet la protéine qui contrôle la production de la mélanine.

Or il existe deux types de mélanine : l’eumélanine (pigment brun noir) et la phéomélanine (pigment rouge jaune). C’est la combinaison de ces deux pigments qui déterminera notamment la couleur de votre chevelure. Une personne rousse aura essentiellement de la phéomélanine.

Nous sommes tous porteurs du MC1R et il en existe de multiples variants possibles. Ceci explique notamment qu’il y ait de nombreuses teintes de roux (vénitien, cuivré, intense ou plus léger…) et plusieurs combinaisons possibles (cheveux roux et peau claire, cheveux roux et peau plus mate par exemple).

Si votre enfant est roux, vous ne pourrez donc pas prédire exactement sa carnation ni l’intensité de sa couleur ou la présence de reflets dans ses cheveux ! Idem pour la couleur de ses yeux !

Cheveux roux : une variation génétique récessive

Comme pour les yeux bleus, la rousseur est liée à un variant génétique (ou allèle) récessif.

Pour avoir un bébé roux, vous devrez non seulement être porteur du variant mais également le transmettre à votre enfant. C’est à cause de ce caractère récessif que les roux sont si rares !

Vous êtes brun(e) et il n’y a aucun roux à l’horizon dans votre famille ? Détrompez-vous, vous pouvez tout à fait être porteur(-se) de « l’allèle roux » qui, face à un « allèle brun » n’a pas pu s’exprimer.

Pour résumer :

  • Vous êtes tous les deux roux : vous transmettrez donc chacun un « allèle roux » à votre enfant. Votre bébé sera roux.
  • Aucun des deux parents n’est roux mais vous êtes tous les deux porteurs de l’ « allèle roux » : vous avez 25 % de chance d’avoir un enfant roux.
  • Seul un des parents est roux, mais l’autre a tout de même un « allèle roux » : vous avez 50 % de chance d’avoir un bébé roux.
  • Seul un des parents est roux, mais l’autre n’a pas l’ « allèle roux » : vous n’aurez pas de bébé roux.
  • Aucun de vous deux n’est roux et vous n’avez pas l’allèle roux : vous n’aurez pas de bébé roux non plus.

Vous le voyez, même si vous êtes brun(e), il est bien difficile de savoir si vous êtes porteur(-se) du variant génétique de la rousseur et donc de prédire la couleur de cheveux de votre enfant ! Plusieurs générations de bruns dans votre famille ne signifient aucunement que vous n’aurez jamais d’enfant roux.

À noter qu’en 2013, un médecin britannique, le docteur Jim Walson avait tout de même présenté un essai de test ADN salivaire (RedTracer DNA) capable de déterminer le profil génétique du gène MC1R. Son objectif ? Dépister notamment les personnes présentant un risque accru de cancer de la peau.

Sa couleur de cheveux peut-elle changer ?

Là non plus, il n’y a pas de règle immuable mais on constate souvent qu’un bébé aux cheveux clairs verra sa chevelure foncer au fil des semaines, voire des années !

La teinte des cils et sourcils de votre enfant peut alors être un bon indicateur quant à sa couleur définitive. Si ceux-ci sont clairs, ses cheveux le seront probablement.

Avoir un bébé roux : quelles précautions prendre ?

Si tous les enfants doivent être protégés des agressions du soleil, c’est encore plus le cas des enfants roux !

En effet, c’est grâce à l’eumélanine que nous bronzons pour nous protéger des UV. Or rappelons-le, les roux en ont peu, voire pas du tout. La phéomélanine, dont ils sont majoritairement pourvus, n’a quant à elle aucune vertu protectrice. Les enfants et les adultes roux ont donc beaucoup plus de risque de prendre des coups de soleil.

Voilà pourquoi il est primordial d’appliquer une crème solaire SPF 50+ sur la peau de votre bébé, et ce dès les premiers rayons. Évitez également de l’exposer entre 11 h et 16 h et adoptez casquette et vêtements anti-UV.

Et ne l’oubliez pas, s’interroger sur son futur bébé et imaginer son visage est une chose normale lorsqu’on va devenir parent. Blond, brun ou roux, peu importe. Il sera unique et forcément magnifique !

Consultez également : On se moque de mon enfant parce qu’il est roux, que faire ?

© Tous droits réservés / Texte sous copyright – Reproduction partielle ou totale des textes strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur

Sur le même thème :

La Vie en Rousse

Vous êtes roux ou rousse et vous voulez en savoir plus sur votre couleur de cheveux ? Dans ce blog, découvrez tout ce que vous ignoriez sur la rousseur !

Pas de commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.