pourquoi-les-roux-n-ont-pas-ame

Pourquoi dit-on que les roux n’ont pas d’âme ?

« Pourquoi les roux n’ont pas d’âme », voilà une question que bon nombre de personnes semblent se poser puisqu’elle fait partie des principales requêtes concernant les roux et les rousses sur Google.  Mais savez-vous d’où vient ce préjugé ?

Alors âme ou pas âme ? Telle est LA question ! Suspense insoutenable pour celui qui s’interroge encore (surtout toi, là, qui viens de tomber par hasard sur mon article). Rétablissons donc la vérité tout de suite pour que les choses soient enfin claires.

Oui, bien sûr, en rousse qui se respecte, je passe mes soirées et mes week-ends à fredonner des incantations dans le cimetière en bas de mon immeuble (je n’ai pas choisi de vivre là par hasard, tu penses !), bougies posées sur quelques tombes et croix en bois à la main. Mon objectif ? Qu’une âme égarée vienne par hasard se glisser dans mon corps vidé de tout affect par mon pote Lucifer. Eh oui, que diable ! Que croyez-vous ? Et comme cela fait 38 ans que je n’ai toujours pas trouvé, j’égorge systématiquement un chat (noir ! les roux, je les aime trop) sur le chemin qui me ramène chez moi.

Si je n’ai toujours pas d’âme, j’ai désormais des griffes et c’est avec elles que je reçois ceux qui me prennent encore pour une fille de Satan. Car oui, c’est peut-être à cause de lui que tout a commencé…

les-roux-nont-pas-ame

Peinture sur huile d’Evariste-Vital Luminais 

Le roux, la marque du diable

Certains s’accordent pour dire que ce préjugé remonterait au Moyen-Âge, voire à l’Égypte antique, à des époques où la couleur rousse était considérée comme suspecte. L’incidence du gène MC1R étant évidemment encore inconnue, il était plus simple (et rassurant) de verser dans des explications irrationnelles, teintées de superstition et de religieux.

Ainsi, au Moyen-Âge, si les roux étaient roux , c’était tout simplement parce qu’ils avaient côtoyé les flammes de l’Enfer et pactisé avec Satan, auquel ils auraient vendu leur âme. Pour preuve : nos si belles éphélides (mieux connues sous le nom de « taches de rousseur ») étaient perçues comme les marques des flammes sur nos visages. La légende voudrait ainsi que des milliers de rousses aient été brûlées vives sur des bûchers, car considérées comme des sorcières.

Ceci expliquerait l’idée que croiser un roux dans la rue pouvait autrefois porter malheur. Mieux valait changer de trottoir et baisser les yeux, pour éviter de se faire voler son âme par celui qui n’en avait pas.

Le roux fut ainsi longtemps synonyme de sorcellerie et source d’angoisse, à tel point qu’une autre légende voulait que la rousseur d’un enfant s’expliquait par le fait qu’il avait été conçu pendant les règles de sa mère. Couvert de sang « impur », il ne pouvait donc qu’être mauvais.

Certains, amusés, affirment aujourd’hui que les roux brûlent au soleil et qu’il s’agit bien là d’un phénomène supplémentaire confirmant que nous ne sommes pas si blancs que neige…

Un sentiment anti-Irlandais

Parmi les autres hypothèses qui pourraient expliquer la naissance du préjugé : un sentiment anti-Irlandais en Angleterre et aux États-Unis. Oui, parce qu’évidemment, tous les Irlandais sont roux, ou l’inverse, on ne sait plus trop… Dans la jungle des stéréotypes, il n’est pas aisé de saisir une quelconque logique…

ame_roux

Guerre, colonisation, Grande Famine, puis actes terroristes, tous ces événements engendrèrent la naissance de préjugés à l’égard des Irlandais, déjà qualifiés de « nègres de l’Europe » par certains Anglais au XIXe siècle. Ils sont alors représentés avec un physique se rapprochant de celui du singe.

La Grande Famine (1845-1848) entraîna également une immigration massive d’Irlandais aux États-Unis. Rêvant d’un ailleurs et souhaitant quitter la misère et la malnutrition, le Nouveau Continent fut alors celui de l’American Dream et de tous les possibles. Mais les Irlandais durent faire face à l’hostilité et aux réactions xénophobes du courant nativiste qui les considérait comme non-assimilables. Ils sont ainsi « dénoncés comme bagarreurs, ivrognes et rebelles à toute discipline ». (source) « Un nègre vaut un Irlandais » se plaisaient à dire certains esclavagistes…

Ainsi déshumanisés, les Irlandais (et donc les roux pardi !) étaient-ils peut-être alors considérés comme des sans-âmes ? C’est en tout cas l’une des explications trouvées sur de nombreux sites anglophones.

South Park : Gingers have no soul

D’autres enfin estiment que la diffusion en 2005 de Ginger Kids signa le retour en force du préjugé. Rappelons en effet que dans cet épisode de South Park, Cartman, expliquait avec haine et aplomb que les roux étaient dénués d’âme. Gingers have no soul affirme-t-il très sérieusement en s’adressant à Kyle, son camarade roux.

Le désormais célèbre Michael Kittrell s’enflamma alors sur sa chaîne YouTube CopperCab en affirmant le contraire dans une vidéo intitulée Gingers do have souls !! En 8 ans, celle-ci a cumulé plus de 43 000 000 de vues et a même été détournée par South Park…

Si le préjugé n’est pas né avec South Park, il est toutefois indéniable qu’il a ainsi été banalisé. Des millions de personnes ont ri du Youtubeur, de sa colère et de la rousseur dont il souhaitait réaffirmer sa fierté. La question de l’âme des roux  fut ainsi plus que posée, elle fut martelée, faisant entrer ce préjugé au panthéon des blagues sur les roux. L’on constate ici encore l’incidence des médias, et notamment des réseaux sociaux, sur l’enracinement des stéréotypes.

Alors, les roux ont-ils une âme ou pas ? À ceux qui en doutent ou qui s’en amusent, demandez-vous surtout ce qui vous amène à véhiculer pareille sornette. La peur de l’autre ou la peur de vous regarder ? Il est en effet toujours plus simple de rire de la différence plutôt que de se questionner sur soi.

Ressasser en 2018 des croyances vieilles comme Mathusalem , n’est-ce pas cela le plus ridicule ? Moi, ce n’est pas des roux que je ris, mais bien de vous… À bon entendeur !

Cet article vous a plu ? Pensez à vous abonner à la page Facebook de La Vie en Rousse pour suivre mes prochaines publications !

© Tous droits réservés / Texte sous copyright – Reproduction partielle ou totale des textes strictement interdite sans l’autorisation de l’auteur

Sur le même thème :

Élodie

Blogueuse 100% rousse. Bavarde sans être verbeuse, insoumise mais pas inflexible, j’exhibe ma crinière avec fierté et caractère. Amis roux et rousses, ce blog vous est entièrement dédié !

2 Commentaires
  • caleja

    19 novembre 2018 le 16 h 06 min Répondre

    Vous êtes roux/rousse?
    Nous avons besoin de VOUS pour mettre en lumière le phénomène de discrimination des roux/rousses au travail.
    Etudiantes à l’université nous étudions ce phénomène et VOTRE opinion nous intéresse!
    Merci de votre temps et collaboration, n’hésitez pas à partager!
    https://webapps.ulb.ac.be/psytcstudents/index.php/471725?lang=fr

  • moi

    6 décembre 2018 le 8 h 45 min Répondre

    Il est pourtant évident que les roux n’ont pas d’âmes. Oui ! Tout comme les blonds, les bruns, et j’en passe car l’âme n’existe absolument pas…

Poster un commentaire