hanne-van-der-houde-roux-rousse-natuurlijk-rood-haar

Elle photographie les roux(-sses) : Hanne Van Der Woude

Après avoir découvert dans une revue britannique que les roux étaient potentiellement en voie de disparition, la photographe Hanne Van Der Woude décide en 2008 de les immortaliser dans son ouvrage « MC1R – Natuurlijk rood haar ». Le résultat: 150 portraits flamboyants, sublimés par la nature néerlandaise.

L’originalité de son travail tient dans sa conception même de la rousseur. Hanne Van Der Woude se saisit en effet de cette couleur comme d’une partie d’un nuancier. A la manière d’un peintre face à sa toile, elle souhaite alors l’associer à des teintes complémentaires. Ce choix esthétique l’amènera à arpenter les paysages néerlandais à la recherche des lieux les plus évocateurs et harmonieux.

La photographe Hanne Van Der Woude photographie les roux et les rousses

Ilse Ruth © Hanne Van Der Woude

Contrairement à d’autres ouvrages tels les Redheads de l’Américain Joel Meyerowitz (1991) ou de l’Allemand Uwe Ditz (2000), l’objectif d’Hanne Van Der Woude n’est pas uniquement de rassembler des portraits de roux. Son ambition: les fondre dans des paysages qui mêlent puissance et esthétisme, mouvement et fragilité.

La photographe Hanne Van Der Woude photographie les roux et les rousses

Jolanda © Hanne Van Der Woude

Elle aura photographié des femmes, des hommes, des enfants et même des familles, en quête de ce qui fait l’essence même de la rousseur. Néanmoins, si ses sujets sont mouvants, le parti pris reste immuable. Chacun de ces modèles est en effet invité à jouer une histoire, que le spectateur interprétera en mobilisant son imaginaire personnel et ses émotions les plus intimes.

La photographe Hanne Van Der Woude photographie les roux et les rousses

Valerie © Hanne Van Der Woude

 

La photographe Hanne Van Der Woude photographie les roux et les rousses

© Hanne Van Der Woude

Dans ces clichés aussi magnifiques que poétiques, la photographe est parvenue à mettre en évidence la beauté des roux, tant dans leurs émotions et que dans leurs attitudes. Par ses choix artistiques, elle rappelle avec délicatesse ce qui fait la singularité de la rousseur: un subtil mélange entre une attraction mystérieuse et une vulnérabilité charnelle.

La photographe Hanne Van Der Woude photographie les roux et les rousses

Leentje © Hanne Van Der Woude

 

La photographe Hanne Van Der Woude photographie les roux et les rousses

© Hanne Van Der Woude

 

La photographe Hanne Van Der Woude photographie les roux et les rousses

Van Ooij family © Hanne Van Der Woude

 

 

MC1R – Natuurlijk rood haar regroupe 150 de ces clichés, accompagnés des textes de Wim van Sinderen and Erik Sistermans.

Retrouvez l’ensemble du travail de Hanne Van Der Woude sur son site ou sa page Facebook.

 

 

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager et à liker ma page Facebook pour suivre mes prochaines publications!

Etiquettes:

Miss Ginger

Blogueuse 100% rousse. Bavarde sans être verbeuse, insoumise mais pas inflexible, j’exhibe ma crinière avec fierté et caractère. Amis roux et rousses, ce blog vous est entièrement dédié !

Pas de commentaire

Poster un commentaire