Michael Kittrell: un roux mal-aimé devenu transsexuel

 Vous vous souvenez peut-être de lui. Michael Kittrell avait fait le buzz sur YouTube en 2010. Sa vidéo très énervée « Ginger do have souls!! » (Les roux ont une âme!!) avait cumulé 40 millions de vues en quelques mois. Retour sur le parcours chaotique de celui qui se fait surnommer CopperCab.

Un youtuber malmené

Tout avait débuté en 2005 après la diffusion d’un épisode de SouthPark où l’on voyait le personnage de Cartman affirmer ouvertement que les roux n’avaient pas d’âme, « Gingers have no souls ».  Ce message polémique avait alors été relayé sur les réseaux sociaux, entraînant une multiplication des phénomènes anti-roux outre-Atlantique. Se saisissant de l’occasion, un jeune canadien avait ainsi lancé le groupe Facebook « National Kick a Ginger day », incitant ses 5000 membres à faire du 20 novembre la « Journée nationale des coups de pieds aux roux ». Cet appel à la violence avait dégénéré et engendré des centaines d’agressions.
En réaction à ce déplorable phénomène, Derek Forgie, avec tout l’humour qui le caractérise, avait décidé de créer à son tour le désormais célèbre « Kiss a Ginger day », fêté chaque 12 janvier.

Mais pour Michael Kittrell, toujours victime de moqueries à cause de son surpoids et de sa couleur de cheveux, le combat n’était pas terminé. En 2010, dans un cri du cœur, empreint de maladresse et d’agressivité, il affirme haut et fort que les roux ont bel et bien une âme. La vidéo cumule des millions de vues. La machine est lancée.

Le jeune homme est alors parodié à de multiples reprises, ne cessant lui-même de poster des vidéos sur sa chaîne « CopperCab ». La boucle sera bouclée lorsque quelques mois plus tard, sa prestation sera brocardée dans SouthPark.

South Park Ginger Kids

Pendant 3 ans, il postera des dizaines de vidéos où il semblera à chaque fois vouloir en faire plus: il hurlera à qui voudra bien l’entendre que la Saint Patrick est une célébration raciste, affirmera que le roux est une race ou encore s’excusera au nom des blancs pour l’esclavagisme. Plus rien ne semble pouvoir l’arrêter, même les commentaires les plus haineux dont il est l’objet sur YouTube.

A la conquête d’Hollywood

En 2013, Michael Kittrell et sa famille acceptent alors de participer à une émission de télé-réalité intitulée Hollywood Hillbillies. Les téléspectateurs y suivront les pérégrinations de Michael, sa grand-mère, sa tante et son oncle, bien décidés à conquérir Hollywood grâce aux dollars accumulés avec la Chaîne CopperCab.

Michael Kittrell dans Hollywood Hillbillies

Puis en 2014, Michael Kittrell se lance dans la musique avec le clip Gingerbread.

Michael Kittrell roux

Un retour très remarqué

Cette surmédiatisation laissera ensuite place à plusieurs mois de silence jusqu’à ce jour d’août 2016 où il livrera une confession intime sur sa chaîne YouTube. Dans sa vidéo intitulée « I’m done pretending » (J’arrête de faire semblant), il explique, au bord des larmes, avoir suivi un traitement hormonal et être désormais une femme, Claire Kittrell.

Michael Kittrell le transsexuel devenu Claire Kittrell

Il semble depuis avoir retrouvé sa rage d’antan puisqu’il recommence désormais à publier des vidéos. Il y a quelques semaines, il fustigeait avec vigueur la politique de Donald Trump et criait haut et fort sa solidarité avec les femmes qui entamaient une marche à Wahington le 22 janvier dernier.

Sincère ou volontairement polémique, Michael Kittrell s’est-il perdu dans les dédales d’un monde virtuel? Je vous laisse juger…

 

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à liker ma page Facebook pour suivre mes prochaines publications!

Étiqueté ,

Laisser un commentaire